Il va sans dire que la socialisation des chiots n’est pas réservée au Berger Picard mais comme cette race requiert plus de socialisation que la moyenne, je crois important d’en décrire les rudiments à toutes les personnes intéressées par le Berger Picard. Un chiot bien socialisé deviendra un chien équilibré avec qui vous pourrez partager tout au long de sa vie une multitude de plaisirs et d’activités.

 

Socialisation des chiots

 

Que peut-il y avoir de plus mignon qu'un chiot Berger Picard tout joyeux qui branle la queue pour accueillir tous ceux qu'il rencontre? Et qu'il y a-t-il de plus triste que d'en voir un qui s'éloigne des visiteurs et qui risque un coup d'oeil anxieux caché derrière les jambes de son propriétaire?

 

Le tempérament est façonné par les gènes, par la nature même de l'individu et par l'environnement. En tant qu'acheteur, il est de votre responsabilité d'examiner les parents du chiot pour voir leur tempérament. C'est aussi votre tâche de vous assurer que l'environnement dans lequel grandit votre chiot lui permet d'explorer, de connaître de nouvelles expériences et de se faire des amis. Cela n'arrive pas tout seul!

 

Pourquoi socialiser un chiot?

 

Les chiens ne généralisent pas très bien. Même s'ils sont heureux de rencontrer de nouvelles personnes chez vous, cela ne veut pas dire qu'ils voudront faire la même chose dans un environnement qui leur est étranger. Pour aider un chiot, vous pouvez lui donner des expériences nouvelles et positives dans des endroits différents pour qu'il apprenne que de nouvelles personnes et de nouveaux endroits sont synonymes de plaisir.

 

Les chiots doivent aussi accepter d'être examinés par des étrangers; c'est en fait ce qui se produit lorsque vous l'amenez chez le vétérinaire. Un chiot bien soigné n'a normalement pas besoin de voir souvent le vétérinaire; celui-ci lui paraîtra donc toujours un peu étrange. Le chiot doit accepter d'être manipulé, tenu et examiné sous toutes les coutures même si cela le chatouille.

 

Périodes de peur

 

Un autre facteur à considérer, c'est que tous les chiots traversent une période de crainte durant leur développement normal. Durant cette période, le chiot peut être effrayé par quelque chose ou quelqu'un, même seulement par un grand bruit. Une peur survenue durant cette période peut persister durant toute la vie. La première période de crainte survient vers la huitième ou la neuvième semaine et dure environ une semaine. Le moment où elle survient explique pourquoi plusieurs éleveurs sont réticents à laisser partir leurs chiots plus tôt. Une autre période, appelée quelquefois la période d'évitement, survient quand le chiot a environ quatre mois et dure une couple de semaines. Pendant ce temps, évitez de le pousser à faire plus que ce dont il est capable. Les expériences traumatisantes durant cette période peuvent causer des problèmes à vie. Si vous vous trouvez en plein dans une situation qui effraie votre chiot, retirez-vous de la façon la plus positive possible et assurez-vous de l'y exposer de nouveau après que cette période soit terminée. S'il y a des signes qui peuvent vous faire croire qu'il a développé une réaction de crainte à un stimulus, visez à diminuer cette peur par une exposition progressive à ce même stimulus, mais à une intensité moins grande.

 

Les chiens perçoivent le monde différemment des gens

 

Une des raisons les plus importantes pour socialiser votre chiot est de l'habituer à des milieux différents. Pour nous, l'environnement est relativement simple. Il a un certain aspect, on y entend certains sons. Nous n'avons pas l'ouïe ni l'odorat aussi sensibles que le chien. Pour un jeune chiot, ce qui l'entoure est un mélange confus de couleurs, de sons, d'odeurs et de textures. Alors amenez-le marcher dans de nouveaux endroits. N'allez pas toujours aux mêmes places - conduisez-le au centre-ville, marchez jusqu'au bureau de poste, amenez-le avec vous en auto et à la banque quand vous allez au guichet automatique. Si votre bibliothécaire est tolérant, amenez-le à la bibliothèque. Amenez-le partout où vous le pouvez. En demandant la permission, les restaurateurs acceptent souvent les chiens sur les terrasses. C’est un bon endroit pour lui demander de rester assis ou coucher sous la table. Il verra de nouvelles personnes et certains vous demanderont de le caresser.

 

Amenez votre chiot au travail

 

Amenez votre chiot au travail si c'est sécuritaire. Faites-lui un lit sous votre bureau ou table de travail pour qu'il soit près de vous, mais hors d'atteinte des pieds ou des roues des chaises de bureau. Un enclos pour chiot ne représente qu'une petite dépense comparé aux avantages que vous pouvez en retirer si le chien a la permission de vous accompagner au travail.

 

Commerces

 

Amenez le chiot avec vous dans les magasins où l’on vend de la nourriture et des accessoires pour animaux. N’hésitez pas à vous poster pendant une vingtaine de minutes à l’extérieur de l’entrée principale des grandes surfaces et épiceries. Votre chiot attirera sûrement l’attention et ce sera une excellente occasion pour le socialiser.

 

J'emmène aussi les chiots à la banque. Après les heures d'ouverture, ils viennent avec moi dans le local où est situé leguichet automatique. Ils apprennent alors à se familiariser avec les portes vitrées et celles qui s'ouvrent automatiquement. J'aime aussi les emmener dans les édifices commerciaux où ils vont dans les escaliers mécaniques (dans mes bras au début) et montent et descendent les escaliers. Certains centres d’achats permettent l’accès au chien en laisse. Renseignez-vous toutefois avant d’y emmener votre chiot.

 

Emmenez le chiot au parc

 

Rendez-vous à des parcs locaux pour prendre des marches. Les premières fois, allez-y quand les heures où le parc n’est pas trop fréquenté. Ensuite choisissez des fins de semaine ensoleillées, quand il y a beaucoup de gens.

 

Assurez-vous que votre chiot apprend à bien se conduire avec les enfants

 

Pour socialiser votre chiot avec les enfants, emmenez-le dans des cours d'école et des terrains de jeux à des moments où il y a des enfants qui crient et qui jouent. Ne vous approchez pas des enfants - ils viendront sûrement à vous.

 

On peut donner aux enfants qui sont doux la permission de manipuler le chiot, de toucher ses pieds, sa queue, de le frotter derrière les oreilles et de le gratter sous le menton. Surveillez bien et assurez-vous que les enfants touchent le chiot gentiment, sinon prenez-le dans vos bras et éloignez-vous sans faire d'histoires. Assurez-vous aussi que le chiot est doux avec les enfants. Cela doit aller dans les deux sens. J'ai tendance à emmener les très jeunes chiots à des endroits où jouent des enfants plus âgés, et lorsqu'ils vieillissent, je leur permets d'interagir avec des enfants de plus en plus jeunes.

 

Le chiot devrait aussi apprendre à se familiariser avec les foules

 

Les événements extérieurs, comme les marchés publics ou les ventes de trottoir sont une bénédiction pour la socialisation. Tenez bien votre chiot quand les gens se déplacent en foule, le but est de socialiser votre chiot, non de l'écraser!

 

Les classes d'obéissance

 

Les classes d'obéissance canine représentent une option intéressante quand votre chiot est déjà extraverti et enjoué. Les classes sont souvent pleines de gros chiens turbulents. Essayez de débuter par un cours de maternelle destiné aux jeunes chiots. Utilisez votre jugement. Si votre chiot a été dans des endroits très bruyants et ne semble pas avoir peur, une visite à l'école d'obéissance peut être juste bonne pour lui.

 

Il vous est souvent loisible d'aller à des classes d'obéissance uniquement pour visiter sans être obligé de participer. Comme alternative, on peut les emmener à des classes de maniement où l'accent est mis sur la familiarisation à la marche avec laisse et sur l'acceptation des examens de la part d'étrangers.

 

Certains problèmes peuvent survenir...

 

Lorsque vous sortez avec votre chiot, assurez-vous de toujours avoir en votre possession de petits sacs afin de pouvoir disposer de ses petits « souvenirs ». Ainsi, vous serez les bienvenus partout où vous irez tous les deux. Occasionnellement, certains vous jetteront des regards curieux, mais généralement, ils viendront voir votre chiot de toute façon et vous considéreront inoffensif, bien qu'un peu fou. Et vous aurez la satisfaction de savoir que vous gardez l'environnement propre pour les enfants et les autres chiens qui iront au même endroit.

 

Si votre chiot montre des signes de crainte, ne vous inquiétez pas outre mesure. Ce n'est pas surprenant qu'il ait peur lorsque des gens étranges se penchent sur lui. Prenez-le soit dans vos bras pour l'amener à la hauteur des yeux ou demander aux gens de s’incliner à son niveau. Laissez les visiteurs le caresser sur le corps ou sous le menton plutôt que sur la tête. Si le chien a peur, n'en faites pas un drame, ce qui pourrait impressionner votre chien. Après tout, vous voulez qu'il la surmonte!

 

Attention aux parcs de chiens!

 

Faites attention aux parcs de chiens. Les autres chiens peuvent être malicieux. Avant de les fréquenter, assurez-vous de leur réputation. Certains parcs à chiens ont des règles bien établies et sont à privilégier afin d’éviter de mauvaises expériences. Ne permettez les jeux sous supervision qu'avec des chiens ou des chiots gentils et de même taille. Les parcs de chiens ont aussi comme désavantage que vous ne savez pas si les autres animaux sont tous en santé. Assurez-vous que votre chiot ne passe pas son temps à sentir les dégâts des autres. Ramassez-les ou évitez simplement les parcs où les gens ne nettoient pas après les chiens.

 

Soyez prêts

 

Gardez des biscuits et des friandises dans votre poche (pas la même que celle où vous mettez les sacs de plastique pour les dégâts si vous voulez sortir les sacs sans que le chien quémande des friandises). Si votre chiot est effrayé par un objet pendant sa marche, soyez préparé à lui donner des friandises dès qu'il montre qu'il veut investiguer ce qui l'a surpris. Peut-être envisagerez-vous aussi de laisser les gens lui offrir des friandises.

 

Certaines personnes veulent qu'on les laisse tranquilles

 

Ne laissez pas le chiot ennuyer les gens qui ne veulent pas de ses attentions. Certaines personnes sont allergiques et d'autres ont tout simplement peur des chiens et même des chiots. Vous pouvez déceler ces personnes facilement : elles ne regardent pas votre chiot ni ne vous regardent. Continuez à marcher en parlant à votre chiot; celui-ci doit apprendre qu'il ne doit pas insister pour aller voir tout le monde.

 

Inspiré d’un texte de Yvonne Lord du Chenil Tiarna

Nos chiens sont enregistrés au Club Canin Canadien.

http://www.ckc.ca/

Our dogs are registered with the CKC. 

 

 

Nous sommes fiers d'être membres du Club Berger Picard du Québec, premier club de race au Canada.

We are proud to be a member of the Berger Picard Club of Quebec

  

Nous sommes heureux d'être aussi membres du club national de race, le Berger Picard Club Canada.

We are also pleased to be a member of the National Breed Club: Berger Picard Club Canada.

 


Nous sommes aussi membre du club français Les Amis du Berger Picard. 

We are also a proud member of the French Club Les Amis du Berger Picard.



Anne Saucier

Élevage des Picardiers

Saint-Blaise-sur-Richelieu (Quebec)  J0J 1W0

450 291-5689