Comment choisir son éleveur ou les critères d’un éleveur sérieux 


Il est très important de bien choisir son nouveau compagnon canin, il sera à vos côtés, dans la maison et vos activités, les 12 à 13 prochaines années. Mais comment être certains du choix de l'élevage?

 

Les propos qui suivent mettront en évidence plusieurs situations et questionnements que vous pourriez avoir lors de ce choix. 


N'oubliez pas, les premières semaines de vie de votre chien sont très importantes dans le développement du chiot, il est donc essentiel de faire un choix judicieux quant à la provenance de votre compagnon canin.


Qu'est-ce qu'un chien dit « de race pure »?


Au Canada, les chiens de race pure doivent être enregistrés au Club Canin Canadien (CCC). Il est strictement interdit de vendre un chiot sous cette appellation, s'il ne détient pas un certificat officiel du club canin. Certains éleveurs vous diront que leurs chiots sont pure race. Attention, si vous n'avez aucune preuve officielle de ce club, vous vous faites berner! 


Même si les parents de votre chiot sont enregistrés, chacun des chiots doit l'être individuellement pour être considéré de race pure à son tour. L'éleveur a six mois pour enregistrer la portée et les chiots auprès du CCC. Après ce délai, il vous sera impossible de détenir un certificat.


Un Berger Picard enregistré coûte-t-il plus cher? 


Non. Malheureusement, certains éleveurs peu scrupuleux tenteront de vous charger plus cher pour l'obtention d'un certificat d'enregistrement de votre chiot. Ou bien, ils vous diront que ça coûte trop cher de les enregistrer et qu'ils ne l'ont pas fait pour cette raison.


Oui, il y a des frais d’enregistrement mais en aucun cas, ils sont suffisamment élevés pour qu’un éleveur éthique décide de ne pas enregistrer sa portée et ses chiots.  Si l'éleveur vous propose de payer un supplément pour l'enregistrement de votre chiot, n'adoptez pas à cet endroit. Un éleveur consciencieux a à cœur la santé et la continuité d'une belle lignée de ses chiens, il enregistrera tous ses chiots.

 

Quel est le coût moyen d’un Berger Picard au Canada?


Vous pouvez vous attendre à payer votre chiot Berger Picard environ 2000 $ au Canada. Un éleveur passionné, ne reproduit pas pour l’argent, mais bien par passion pour la race. Assurez-vous que votre éleveur répond aux critères suivants.


Le prix d’achat devrait toujours comprendre :

 

§  un contrat et garantie de santé;

§  les tests de santé des chiens reproducteurs (dysplasie de la hanche et du coude, tares oculaires);

§  l’enregistrement au Club Canin Canadien;

§  les vaccins et vermifuges;

§  départ de l’élevage à compter de 8 semaines, pas avant;

 

Tous les éleveurs ne participent pas tous à des compétitions de conformation afin que leurs reproducteurs obtiennent leur titre de champion canadien du Club Canin Canadien.  Cependant, ces compétitions permettent à l’éleveur de présenter ses chiens à des juges accrédités qui évalueront  la conformation de ses chiens au standard de la race.  Les succès obtenus dans le ring contre d’autres chiens de sa propre race sont toujours un gage de la qualité des chiens reproducteurs.

 
L’éleveur devrait toujours être en mesure de vous fournir une preuve officielle du pedigree des deux parents ainsi que leur certification CCC. L’éleveur a au maximum six mois pour enregistrer la portée de votre chiot, ainsi il est tout à fait normal de ne pas vous fournir les papiers officiels de celui-ci à huit ou neuf semaines lors de l’adoption, cependant, il devrait être en mesure de vous fournir une preuve que les papiers ont été acheminés. 

Je ne souhaite pas faire de compétitions, pourquoi achèterais-je un chien de race pure?


L'enregistrement de votre chiot, ce n'est pas qu'un simple papier. En effet, il vous permet de retracer la lignée entière de votre chien. Même si l'on vous dit que les parents de votre chiot n'ont pas de problème de santé, qu'en est-il pour le reste de sa lignée? Il n'est pas rare que certains problèmes de santé sautent une ou deux générations avant de refaire surface. 


Avec un pedigree et des chiens testés dans celui-ci, cela vous permet de vous assurer que votre chiot provient d'une lignée exempte de tares héréditaires.

 
Votre chien vivra avec vous pour de nombreuses années, la dysplasie et les tares oculaires pourraient affecter sa qualité vie, coûter de nombreux frais et ne sont pas souhaitables ni pour le chien ni pour sa famille. La meilleure façon de les prévenir, est d'adopter un chiot venant d'un éleveur faisant les certifications officielles pour les tares propres à chaque race. Vous vous assurez ainsi d'avoir un chien en bonne santé pour les années à venir.

 

Les tests reconnus chez le Berger Picard, pour le dépistage de différentes tares génétiques


Le Berger Picard n'est pas une race sujette à beaucoup de problèmes de santé, de façon générale, mais certains tests doivent absolument être pratiqués afin de s'assurer qu'aucun des reproducteurs ne sont atteints.


OFA signifie Orthopedic foundation for animals. 
Il s'agit du registre officiel pour dépister les problèmes suivants que tous éleveurs sérieux testeront sur ses chiens reproducteurs : dysplasie de la hanche, dysplasie du coude et tares oculaires.  Un certificat de santé émis par un vétérinaire prouvant que le chien est « en bonne santé » n'est pas suffisant pour exclure les problèmes de la race.


En tout temps, vous pouvez vérifier les résultats des tests de santé d’un chien sur le site officiel de l’OFA. Si vous n’êtes pas certains que les chiens de l’élevage ont les certifications requises, prenez le temps d’aller vérifier sur le site officiel. Le nom d’enregistrement du chien est unique, vous devrez donc l’utiliser pour cette recherche. Il suffit que d’entrer le nom du chien ou son numéro d’enregistrement, et vous pourrez retrouver les résultats de ses tests. Si les chiens de l’élevage ne s’y trouvent pas, c’est qu’ils ne sont tout simplement pas testés pour les tares héréditaires.

 
L’importance des tests de santé


Que votre chien soit destiné à la compétition ou non, le dépistage des différents tares héréditaires de la race sont très importants, et voici pourquoi.


Premièrement, tous les chiens de race ou croisés, peuvent être porteurs ou développer des maladies héréditaires. Il est impossible de les éliminer complètement mais comme ces maladies sont génétiques, il est possible de réduire les risques que le chien en soit affecté.


Toutes ces maladies apportent une douleur et/ou inconfort à l’animal. La dysplasie de la hanche ou des coudes, par exemple, limite la mobilité du chien. Il vous sera donc impossible de faire de longues marches ou toutes activités demandant un effort sur les articulations. Le frottement constant de l’articulation, en plus d’être douloureux, conduit à long terme à l’apparition d’arthrose. Votre chien devra donc prendre des médicaments toute sa vie, en plus d’injections dans les cas les plus graves et en fin de vie, pour réduire l’inflammation et la douleur. Des coûts seront donc à prévoir pour le soulager.

En encourageant un éleveur pratiquant tous les tests recommandés pour sa race, vous payez peut-être dans certains cas légèrement plus cher lors de l’adoption, mais à long terme, vous économisez grandement en frais de santé et votre chien vivra en santé, à vos côté, sa vie durant.


Il est très important de ne pas oublier que pour dépister ces tares génétiques, il faut le faire par le biais des tests officiels et registres et non pas qu’un vétérinaire dise ‘’Oui, il est en bonne santé’’, la certification est beaucoup plus rigoureuse. Assurez-vous de toujours avoir la preuve officielle que cela a été fait avant de vous dirigez vers un élevage pour l’achat d’un chiot.


Il y a des raisons de justifier un prix supérieur d’un chiot venant de parents testés. En effet, chez le Berger Picard, il n’en coûte plus de  500 $ de frais vétérinaires pour l’analyse des différentes tares de la race, dont certains doivent être fait annuellement! Comme la santé de ses chiens, et futurs chiots à naître, est la priorité de l’éleveur, cet investissement n’est jamais négligé.  Un éleveur éthique a à cœur la santé de ses chiots mais aussi la tranquillité d’esprit de ses familles.

Finalement, il vaut toujours mieux investir un montant un plus élevé lors de l’adoption, que de vivre avec différentes factures du vétérinaire qui s’accumulent et un chien ayant différents problèmes de santé douloureux toute sa vie.


À quel âge ces tests peuvent-ils être pratiqués ?

 

Un bon indicateur de la qualité de l'élevage, est l'âge d'accouplement des différents reproducteurs. En effet, les chiens doivent être âgés d'au moins 24 mois pour participer au dépistage officiel des problèmes de santé concernant la dysplasie de la hanche et du coude. Ainsi, si la femelle, ou le mâle, n'a pas encore deux ans, c'est un indicateur que celui-ci n'est pas testé officiellement pour les problèmes héréditaires reconnus.

L'environnement et le lieu d'élevage

 

Le Berger Picard est un chien qui adore la vie de famille.  Il n’aimera pas rester longtemps dehors si vous n’y êtes pas avec lui. Lorsque vous allez chez un éleveur, assurez-vous de voir où vivent les chiens, regardez les installations de l'éleveur, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. La présence de coussins, jouets et os dans la maison peut indiquer que les chiens y vivent en liberté.


La présence de grande chaîne, niche/baril extérieur est à proscrire, surtout si vous y voyez certains chiens enchaînés. Vérifiez la présence de grandes quantités d'enclos et cage et la propreté de celle-ci. Il est normal, chez un éleveur, que chacun des chiens ait sa propre cage ou enclos, en autant que celui-ci ne semble pas y passer tout son temps. Si vous avez des doutes lors de votre visite, il est probable qu'ils soient justifiés et que les conditions ne soient pas adéquates.

Le nombre de portées annuelles et par femelle


Un bon éleveur a comme priorité le bien être et la santé de ses chiens. En temps normal, une femelle aura en moyenne trois et parfois quatre portées durant sa vie. Une portée est très demandant, autant pour l'éleveur que pour la chienne. L'accouplement, la gestation, la mise-bas et le sevrage prend près d'une demi-année de préparation et de préoccupation pour la chienne et pour l'éleveur. Si les chiennes semblent ou sont accouplées à chacune de leur chaleur : trouver un éleveur sérieux.
La chienne a besoins de repos, d'attention, d'activités physiques régulières comme tout autre chien. Une chienne heureuse fera des bébés heureux, sans stress et bien dans leurs pattes! 


S'occuper des préparatifs de l'arrivée de chiots prend beaucoup de temps à un éleveur, et est coûteux. Il faut sélectionner le mâle, faire les tests nécessaires du mâle et de la femelle avant l’accouplement et la visite préventive chez le vétérinaire. Préparer la boîte de maternité. Par la suite, l'éleveur doit veiller la chienne pendant la grossesse, pendant l'accouchement et durant toute la croissance des chiots, leur fournissant tous les soins nécessaires. L’enclos des chiots doit être désinfecté au moins deux fois par jour. Il faut les peser quotidiennement, couper les ongles une fois par semaine, donner des biberons au plus petits s’il y a lieu. Plus ils grandissent, plus ils ont besoins de soins et d’occupations. Sans compter la visite chez le vétérinaire pour les vaccins et l’évaluation général de leur état de santé. Dès le troisième jour et jusqu’au seizième jour, plusieurs éleveurs sérieux opteront pour le programme Bio Sensor de stimulation neurologique précoce qui  augmente la capacité d’adaptation, stimule le système immunitaire et accélère le développement du cerveau. Dès la troisième semaine, il débutera un programme de sociabilisation avec les chiots. Dès qu'ils le peuvent, il faut que les chiots découvrent le monde, les adultes, les enfants, les hommes, les femmes etc. Il faut leur faire découvrir les sons, les différentes situations extérieures qui pourraient les effrayer, afin que dans ce stage crucial de leur développement, ils y prennent confiance.


La charge de travail d'une portée est élevée autant physiquement qu'émotionnellement si l'on veut vous offrir, à vous, adoptants, un chiot bien équilibré. Si vous visitez un éleveur ayant des portées en continue, parfois plusieurs en même temps, questionnez-vous : est-il en mesure de fournir autant de soins et d'attention, à autant de chiots en tout temps ?

 

L’âge du choix du chiot


L’âge du chiot lors de la sélection de celui-ci est un autre bon indicateur de la qualité de l’élevage. En effet, les éleveurs vont toujours reproduire dans l’intérêt de se garder un chiot pour leur propre élevage, en ce sens, la structure du chiot qu’ils souhaitent garder est très importante. De plus, chacune des familles recherche un chiot pour une raison précise (chien de famille, chien pour pratiquer un sport canin, chien de compétition/conformation). L’analyse de la structure des chiots débute normalement vers la sixième semaine, mais le choix final se fait à huit semaines. Ainsi, un éleveur ne peut choisir le chiot ayant les qualités requises avant cet âge.


Nous voulons tous savoir le plus rapidement possible quel chiot sera le notre, mais il ne faut pas oublier que le chiot doit correspondre à ce que l’on recherche, autant au niveau physique qu’au niveau du caractère. Ces 2 aspects sont visibles environ à partir de la sixième semaine.


Si le choix du chiot se fait avant l’âge de 6 semaines, il est donc purement esthétique et n’est donc pas dans votre intérêt, ni celui du chien.


Les attentes de l’éleveur envers ses familles


Il est très important pour un éleveur de choisir les familles idéales pour leurs chiots. Ils garderont un contact et resteront responsable de celui-ci durant toute sa vie. Il faut donc s’attendre à ce que l’éleveur vous pose plusieurs questions sur votre routine de vie, vos habitudes et autres, afin de s’assurer que la race correspond réellement à ce que vous recherchez.


Un éleveur peu consciencieux n’a pas vraiment l’intérêt à long terme pour ses chiots, il ne prendra donc pas la peine d’analyser les familles et sélectionner celles qui correspondent réellement à la race. Tout ce qu’il veut, c’est en tirer un profit intéressant.


À noter que les éleveurs vendent leurs chiots avec un contrat, s’engagent ainsi à reprendre le chien à n’importe quel moment si vous ne pouviez pas le garder. Un bon éleveur tient aux chiots qu’il met au monde. Un tel contrat est un très bon indicateur lors du choix de votre élevage.


Quelques points supplémentaires qui devraient vous mettre la puce à l’oreille

 

§      Un éleveur ne devrait jamais faire varier les prix d’un chiot de compagnie à un autre. Toutefois, certains éleveurs se réservent le droit de vendre un chiot destiné à la conformation ou à la reproduction à un prix plus élevé. Le sexe ou la couleur ne changent pas le prix du chiot. Si c’est le cas, il s’agit probablement d’un élevage non recommandable.

 

§       Un éleveur éthique ne vend pas ses chiots dans les petites annonces. Ses portées sont planifiées à l'avance. Il faut donc être prêt à placer notre nom sur une liste d'attente à l'avance et attendre parfois un long moment avant de pouvoir faire l'acquisition de notre chiot.

 

§       Un chien enregistré a toujours ce qu’on appel « Nom d’enregistrement ». Ce nom comprend le nom de l’éleveur ayant produit le chiot et un nom au choix pour décrire le chien. Ce nom peut prendre au maximum 30 lettres. Si vous avez un doute sur la véracité de l’information du chien, n’hésitez pas à vous dirigez sur le site officiel du Club Canin canadien pour y trouver votre réponse.

 

§      Si un chien est bel et bien enregistré, mais que son nom ne donne aucun renseignement sur sa provenance (aucun nom d’élevage), méfiez-vous, le chien n’avait probablement pas le droit d’être reproduit et les enregistrements ont été fait de sorte que l’éleveur initial ne puisse retracer ce manque au contrat. La grande majorité des éleveurs vendent leurs chiots de compagnie sous un contrat obligeant la stérilisation. Ne pas respecter le contrat peut conduire à de fortes amendes.

  

§       Un éleveur reproduit toujours dans l'intérêt de maintenir ou d’améliorer les qualités d'une race. Un éleveur reproduisant des sujets ne respectant pas le standard de la race n'est jamais à encourager. Veuillez-vous référer à la section « Standard » de ce site afin de visualiser ce que l'on recherche chez un Berger Picard, ainsi que les défauts non-souhaités.

Nos chiens sont enregistrés au Club Canin Canadien.

http://www.ckc.ca/

Our dogs are registered with the CKC. 

 

 

Nous sommes fiers d'être membres du Club Berger Picard du Québec, premier club de race au Canada.

We are proud to be a member of the Berger Picard Club of Quebec

  

Nous sommes heureux d'être aussi membres du club national de race, le Berger Picard Club Canada.

We are also pleased to be a member of the National Breed Club: Berger Picard Club Canada.

 


Nous sommes aussi membre du club français Les Amis du Berger Picard. 

We are also a proud member of the French Club Les Amis du Berger Picard.



Anne Saucier

Élevage des Picardiers

Saint-Blaise-sur-Richelieu (Quebec)  J0J 1W0

450 291-5689